Ladakh.fr photos de partirou.com

Monastère de Lamayuru au Ladakh Vallée d'Honupatta en direction de Photaksar au Ladakh Village de Photaksar au Ladakh
Carte du Ladakh

Le Ladakh est un district situé dans l'extrême Nord de l'Inde, plus précisément dans l'état du Cachemire. Les principales villes de ce disctrict sont Leh et Kargil, qui se trouvent respectivement à 3 500 et 2 800 m d'altitude. Toute cette région se trouve dans la chaîne himalayenne. Le Ladakh est une partie de l'Inde très différente du reste du pays puisque très proche du Tibet. Preuve en est le surnom de "Petit Tibet" fréquemment donné à cette région !

Contrairement au reste de l'Inde, cette région a l'avantage de ne subir aucune mousson durant l'année. Ainsi, lorsqu'en plein été, l'Asie toute entière est arrosée de trombes d'eau, le Ladakh est épargné. De ce fait, la région est très aride et pauvre en flore.

Quand y aller ?

Durant les mois de juillet/août, la température peut atteindre jusqu'à 30°C en journée à 3 500 m d'altitude et il fait rarement en dessous de 5°C la nuit. En hiver, les températures sont, au contraire, très basses et peuvent atteindre -25°C. Le climat est sec quelle que soit la saison, c'est pourquoi la région n'accumule que très peu de neige. Cependant, la neige tombe en abondance dans les piedmonts himalayens à partir des mois de septembre/octobre, ce qui condamne tous les accès au Ladakh par la route. Les mois de juillet/août sont les meilleurs mois pour visiter cette magnifique région, mais juin ou septembre sont plus adaptés si l'on veut éviter la pleine saison touristique ! Pour plus d'information sur le climat de cette région, mais également des variations du budget à consacrer selon les saisons : climat et tarif par saison au Ladakh.

Comment y aller ?

Pour accéder au Ladakh, il est nécessaire de se rendre dans l'une des grandes villes du nord du pays : le vol le plus direct et le plus rapide est celui pour la ville de Delhi (capitale de l'Inde). En 2005, le tarif d'un vol France-Delhi se situait aux alentours de 550 EUR TTC. Aujourd'hui, pour connaître le coût d'un vol, vous pouvez utiliser cet excellent comparateur de vols.

Attention, il est absolument nécessaire d'obtenir un visa indien depuis son pays d'origine ou depuis son pays de départ ! Vous ne pourrez pas l'obtenir à l'aéroport de Delhi et sans ce visa, vous ne pourrez entrer sur le territoire de l'Inde. Pour obtenir plus d'informations sur son obtention, vous pouvez consulter la rubrique “Visa indien et permis d'accès” ci-dessous.

Le district du Ladakh se trouve à environ 700 km au nord de Delhi. Aussi, pour rejoindre Leh (Capitale du Ladakh) depuis Delhi, trois solutions s'offrent à vous :

Lac de Tso Moriri au Ladakh

Il est également possible de combiner le bus et le 4x4. Par exemple, vous pouvez emprunter le bus pour commencer jusqu'à Manali, puis un 4x4 jusqu'à Leh (environ 350 € le 4x4). La route est uniquement praticable en été et il faudra un minimum de 3 jours de trajet. En hiver, il neige beaucoup dans les piedmonts himalayens et les cols ferment ainsi dès les mois de septembre/octobre. En été, la route Manali-Leh est magnifique mais éprouvante et fatigante ! Donc prenez votre temps, et si cela est possible, faites ce trajet en au moins 5 jours, avec une pause à Manali et plusieurs escales jusqu'à Leh. Vous pouvez par exemple, faire quelques détours par les lacs Tso Kar et Tso Moriri.

Lac Kiagar Tso au Ladakh

L'itinéraire principal emprunte deux cols à plus de 5 000 m d'altitude ! Attention au mal de l'altitude car cela peut être vraiment très désagréable (maux de tête), et avoir des conséquences bien plus grave (nausées et perte de connaissance) !!!

Je vous conseille de faire un aller par la route ou par les airs, puis le retour par l'autre moyen. Un vol aller Delhi-Leh coûte environ 120 € TTC ; l'une des compagnies (Jet Airways) possède une agence à Paris ce qui facilite la réservation (tél. 01 49 52 41 15) ou vous pouvez utiliser ce comparateur de billets d'avion.

Visa indien, permis d'accès ?

Le Ladakh étant un district de l'Inde, il est donc régi par le gouvernement indien. Pour visiter l'Inde, un visa est obligatoire.

1. Le visa TOURISTIQUE

Le visa "touriste", valable pour une durée maximum de 6 mois, doit être impérativement établi avant le voyage à partir du pays d'où l'on arrive (par exemple, la France). En effet, plusieurs jours (voire plusieurs semaines) sont nécessaires pour son établissement. En France, depuis février 2008, l'Ambassade de l'Inde à Paris a donné autorité à VFS GLOBAL ( www.vfsglobal.com/india/france/ ) pour l'établissement des visas. Toutefois, depuis le 2 janvier 2015, on peut à nouveau déposer des demandes de visa auprès des ambassades des villes de Paris, Lyon, Marseille, Strasbourg et Bordeaux, dont les adresses peuvent être trouvées sur le site www.ambinde.fr/consular-services/visa .

Plusieurs possibilités existent pour déposer une demande de visa : se déplacer à l'ambassade, faire une demande par courrier recommandé ou encore passer par un intermédiaire moyennant quelques frais supplémentaires. Pour l'option "courrier recommandé envoyé à l'ambassade", il faut compter un coût de 50 € pour le visa + 6 € pour les frais de retour en courrier recommandé + les frais d'envoi en recommandé (tarifs actualisés à vérifier lors du votre dépôt de votre demande).

Il faut noter que les délais d'obtention et d'envoi peuvent dépasser plus d'un mois, alors il vaut mieux s'y prendre tôt et si possible avant l'acquisition de son billet d'avion car, la demande de visa peut être validée, modifiée ou refusée par l'Ambassade de l'Inde ! Le visa touristique est généralement établi pour 6 mois à partir de la réception de votre demande (environ), ce qui ne vous laisse plus que 5 mois maximum en Inde. Par ailleurs, selon le type de visa obtenu, la validité de votre passeport doit être postérieure de 3 ou 6 mois à la date de fin de visa. Pour plus d'information, visitez le site Web de l'ambassade de l'Inde à Paris. Vous trouverez tout ce qu'il faut savoir sur le visa dans “Les services consulaires - Les services du Visa”.

2. Le visa '"E-TOURIST" ou Visa à l'arrivée (visa on arrival)

Depuis le 1er mai 2015, il est possible d'effectuer sur internet une demande de "visa électronique" qui devra être montré aux autorités indiennes lors de son arrivé en Inde pour obtenir son visa d'entrée. Ce visa doit être demandé en ligne à l'adresse indianvisaonline.gov.in/visa/tvoa.html . Une fois le dossier rempli et les frais de dossier acquittés, vous pourrez recevoir une autorisation de voyage qui vous permettra d'avoir, à votre arrivée en Inde, un visa de 30 jours avec entrée unique sur le territoire. Ce visa électronique est en place dans 16 aéroports sur le territoire indien (dont Bombay, Delhi, Calcutta, Chennai, Goa, Trivandrum, Bangalore etc.). Attention : votre passeport devra encore être valide 6 mois après la date de délivrance de l'autorisation électronique de voyage ; prévoir un laps de temps suffisant pour l'obtention de cette autorisation de voyage ; de plus, on ne peut demander que 2 "e-tourist" visas par an.

Permis d'accès

Il faut également savoir qu’une autorisation d’accès est nécessaire pour se rendre dans certaines régions du Ladakh, comme par exemple la Vallée de la Nubra ou encore le Lac Tso Moriri. Si vous devez vous rendre dans l'une de ces régions, le permis d'accès peut s'établir à Leh ou encore à Manali (ville située entre Delhi et Leh) sous un délai de 24h auprès de la plupart des agences. Ces permis collectifs sont établis pour un minimum de 2 personnes mais si vous voyagez seul, l'agence pourra vous ajouter à un autre permis en cours...  Pour toute demande complémentaire, vous pouvez vous adresser à l'office du tourisme de l'Inde à Paris (Office National Indien - 13 boulevard Haussmann 75009 Paris - Tél. 01 45 23 30 45).

Que faire à Leh ?

Leh, capitales du Ladakh, représente une étape quasiment obligatoire pour visiter le Ladakh. Avec plus de 15 000 habitants et un nombre croissant de touristes chaque année, on y trouve presque tout : hébergements, restaurants, boulangeries, bars, petites épiceries et magasins. Suite à un voyage effectué en 2007, Pierre, internaute visiteur du site (merci à lui) nous a indiqué qu'il y a maintenant deux distributeurs de billets de banque (un au centre-ville et un à proximité du centre) !

Le centre de Leh est bruyant et pollué, mais les quartiers alentours sont paisibles (Changspa, par exemple). On peut y trouver des chambres à 5 €.

Au centre du village, sur le haut d'une colline, se trouve le monastère “Leh Palace” que l'on peut visiter. D'en-haut, la vue est splendide.

N'oublions pas que Leh est déjà à (environ) 3 500 m d'altitude et que si vous êtes arrivés par avion, il est fortement recommandé de passer d'abord quelques jours sans effort physique afin d'acclimater son corps à l'altitude élevée ; Leh est donc une bonne étape pour cette acclimatation.

Que faire au Ladakh ?

Monastère de Tiksey au Ladakh

Autour de Leh, plusieurs sites sont à visiter à moins d'une heure de route. Voici quelques exemples : les monastères Shey, Tiksey ou encore Spituk.

Mais pour découvrir le district du Ladakh plus en détail, il est préférable de séjourner à plusieurs endroits. Le choix est grand car le Ladakh a presque 100 000 km² de superficie, soit environ 1/5e de la France ! Les paysages sont à couper le souffle et diffèrent d'un endroit à l'autre... De nombreux et magnifiques lacs sont également à découvrir dans le sud-est du Ladakh. Il y a même un mini désert avec des dromadaires dans le nord ! Vous serez subjugués par les sommets vertigineux qui se dressent un peu partout, dont les plus célèbres sont dans la région du Zanskar. Il y a également beaucoup de monastères, tous plus beaux les uns que les autres (exemple : Lamayuru), d'authentiques villages et un peuple très accueillant. Vous pourrez également vous diriger vers l'extrême ouest, du côté de la frontière pakistanaise, mais attention, cette zone fait malheureusement l'objet de tensions entre l'Inde et le Pakistan.

Pour découvrir le Ladakh, deux solutions peuvent être envisagées : par la route ou à pied.

Le lac Kiagar Tso au Ladakh

Par la route, vous devrez vous contenter des lieux les plus fréquentés par les touristes. De nombreuses agences sur place proposent des tours ou tout simplement des locations de 4x4 (avec chauffeur de préférence). La région est suffisamment quadrillée de routes et de pistes pour ne pas s'ennuyer durant plusieurs semaines !

Si vous optez pour la marche à pied, vous pourrez soit organiser de petites marches pour la journée, soit un trek, c'est-à-dire un parcours sur plusieurs jours et plusieurs étapes en emportant son propre paquetage. Un trek vous permettra de découvrir des sites reculés, loin de la foule et proche des locaux. Là aussi, de nombreuses agences proposent de vous organiser votre trek (location de matériel, tentes, guides, chevaux ou ânes, porteurs, ...). Pour les plus courageux, la solution est de partir en individuel, son paquetage sur le dos. Les treks ont des degrés de difficulté qui diffèrent de l'un à l'autre (randonnée, passage de cols, escalade ou alpinisme), alors renseignez vous sur la difficulté de l'itinéraire avant votre choix final. Dans tous les cas, il est recommandé d'avoir de bonnes chaussures de marche et des vêtements adaptés au froid et à la chaleur (il est possible de tout louer sur place).

Plus d'informations...

Si vous souhaitez d'autres informations sur le Ladakh, nous vous invitons à lire le récit de notre voyage au Ladakh réalisé en 2005. Vous y trouverez de nombreuses informations sur cette région.

Nous vous invitons fortement à découvrir le site web de Jean-Louis, passionné du Ladakh, qui regroupe énormément d'informations : ladak.free.fr

Pour toute question, n'hésitez pas à utiliser notre forum. Ou découvrez nos 700 autres photos de la région du Ladakh...

Emmanuelle et Gilles

Emmanuelle et Gilles - copyright © 2006/2016
- Site hébergé par 1&1 - Validation XHTML et CSS par le W3C